Anatomie du flexilatéralisme : la politique française d’armement par ses alliances

J’ai publié un court texte pour la Revue Défense Nationale (RDN) en octobre 2021 (tribune n° 1321), intitulé : « Anatomie du flexilatéralisme : la politique française d’armement par ses alliances ». Je poursuis quelques réflexions débutées par la publication d’un article publié dans Les Champs de Mars en 2019 et poursuivies ça et .

Résumé

Comment la France gouverne-t-elle la politique d’armement afin de répondre aux besoins capacitaires et technologiques des forces armées ? Comment l’État parvient-il à résoudre le dilemme du maintien de la souveraineté nationale tout en prenant part à des alliances interétatiques pour produire des avions de combat, des chars d’assaut, des frégates ou des missiles ? Je réponds à cette question en mobilisant le concept de « flexilatéralisme », présentant, d’abord, d’où provient cette pratique politique, puis en détaillant ses éléments constitutifs.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s