En français

Je suis maître de conférences en science politique et directeur des relations internationales à Sciences Po Saint-Germain (Université Paris-Seine) et chercheur au sein du laboratoire Printemps (Université Paris-Saclay et CNRS). J’enseigne les théories des relations internationales, la politique de l’Union européenne (UE) et l’économie politique de la défense, objets d’étude de mes recherches.

Parcours

J’ai obtenu mon doctorat en science politique, mention relations internationales, de SciencesPo en 2016.

Lors de mon doctorat, j’ai été allocataire de recherche (DGA) et jeune chercheur associé à l’Institut de recherche stratégique de l’École militaire (IRSEM) du ministère des Armées. Simultanément, je fus assistant de recherche au Centre d’études européennes (CEE) de SciencesPo, puis doctorant invité au sein de l’École supérieure des arts et des sciences (GSAS) de l’Université d’Harvard.

Avant mon doctorat, j’ai passé une année au sein du Centre Jean Monnet de Montréal de l’Université McGill et de l’Université de Montréal, en tant qu’assistant de recherche.

Après mon doctorat, j’ai été chercheur post-doctorant au département de science politique et de relations internationales (DPIR) de l’Université d’Oxford, membre associé à Nuffield College et à la Maison française d’Oxford (MFO), ainsi que docteur associé au Centre de recherches internationales (CERI) de SciencesPo. À l’été 2018, j’ai été chercheur invité au sein du département d’études européennes et internationales de King’s College à Londres.

Entre 2008 et 2017, j’ai été chargé d’enseignements à SciencesPo, à Sciences Po Lille, à l’École Polytechnique (Université Paris-Saclay), à l’Université Libre de Berlin et à l’Université de Montréal.

Recherches

Mes recherches portent sur les politiques de défense et l’industrie de l’armement en Europe, ainsi que sur la politique de l’UE. Elles contribuent à la sociologie des relations internationales et de l’UE, en mobilisant la sociologie historique de Norbert Elias.

Ma thèse de doctorat analyse la fabrication de la décision étatique à partir de la politique française d’armement de la fin de la Seconde Guerre mondiale à nos jours. Un argument explicatif « configurationnel » est élaboré selon lequel les variations du niveau d’interdépendance sociale entre les acteurs décisionnels produisent différents types de décision. Pour confirmer empiriquement la validité de ce mécanisme constitutif, 161 entretiens semi-directifs ont été conduits à partir de trois cas d’étude : l’avion de combat français Rafale, l’avion de transport militaire A400M et le drone militaire américain Reaper.

Mes recherches actuelles portent sur le dilemme décisionnel de la politique britannique d’armement, ainsi que sur les logiques de différenciation de l’intégration européenne.

Publications

Mon premier livre, intitulé Défense européenne: émergence d’une culture stratégique commune et publié en 2016, propose une approche constructiviste et sociologique de la politique de sécurité et de défense de l’UE (PSDC).

J’ai aussi publié des articles scientifiques, entre autres, dans Etudes internationales, European Security, Politique européenne et St Antony’s International Review.

Pages web

Publicités