A400M: coopérer par un niveau faible de politisation des négociations européennes

Dans un (long) entretien accordé au blog spécialisé Mars Attaque, je présente mon dernier livre intitulé Avec ou sans l’Europe. Le dilemme de la politique française d’armement.

  • Je rappelle, entre autres, que la coopération européenne s’est imposée dans la filière des avions de transport militaire aboutissant à l’acquisition de l’A400M au début des années 2000 par une stratégie politique consistant à garder un faible niveau de politisation des négociations européennes. Je développe ce même argument dans un article publié en 2019.
  • Le croquis ci-dessus, réalisé par deux ingénieurs français de l’armement (DGA) et illustrant la difficulté de faire avancer les négociations européennes, est l’un des documents exclusifs obtenus lors de mon enquête de terrain et que vous retrouverez dans le livre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s