Quitter la défense européenne. Le choix de la France pour l’avion de combat Rafale

J’ai le plaisir de vous annoncer la parution d’un nouvel article dans le numéro 67-68 de la revue Politique européenne.

Intitulé « Quitter la défense européenne. Le choix de la France pour l’avion de combat Rafale », vous trouverez le résumé de l’article ci-dessous et pouvez le télécharger à partir de Cairn.

Cet article interroge la dynamique d’intégration différenciée de la défense européenne à partir de la décision historique de la France de quitter les négociations portant sur la construction d’un avion de combat européen pour préférer l’acquisition de l’avion Rafale « Made in France ». Le choix de la France pour le Rafale ne s’explique pas seulement par le travail de lobbying de Dassault Aviation et de la Snecma, comme l’affirment les arguments, libéral et néo-institutionnaliste, mais aussi par l’effet des acteurs étatiques. Cette recherche a nécessité la conduite de 89 entretiens semi-directifs auprès des élites françaises de l’armement et s’inscrit dans le développement d’une approche sociohistorique de la politique européenne par l’opérationnalisation du concept éliassien de « configuration ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s