Directoire de la BCE, élaboration de la PSDC et « usages de l’Europe »

Anastasia K., étudiante à Sciences Po Lille, me pose trois questions relatives au cours magistral « Institutions et acteurs de l’Union européenne » dispensé ce semestre. Quelques éléments de réponse qui, je l’espère, pourront être utiles à d’autres.

  • Nomination du directoire de la Banque centrale européenne (BCE) : les six membres du directoire de la BCE, y compris le président et le vice-président, sont nommés à la majorité qualifiée par le Conseil européen.
  • Élaboration des décisions au sein de la Politique de sécurité et de défense commune (PSDC) : les décisions sont formellement prise à partir de la méthode intergouvernementale, qui s’oppose à la méthode communautaire.
    • Au centre des négociations se trouvent le Conseil européen, le Conseil et le Service européen pour l’action extérieure (SEAE). Le Conseil européen impulse les principales orientations stratégiques de la PSDC. Le SEAE et le Conseil exécutent cette politique au quotidien : le premier préside la PSDC, le second la dirige. Il n’existe pas, formellement, d’un Conseil des ministres de la défense. Mais par la pratique, une rencontre des ministres de la défense des 27 s’est institutionnalisée la veille du Conseil des ministères des Affaires étrangères qui a généralement lieu tous les mois.
    • Pour préparer les réunions des ministres de la défense, il existe plusieurs groupes techniques.
  • L’argument des « usages de l’Europe » est développé par Sophie Jacquot et Cornelia Woll (2004). Elles défendent l’idée selon laquelle la traduction des effets de l’Union européenne sur les Etats membres – d’aucun dirait leur européanisation – n’est pas un processus institutionnel mécanique d’une UE « active » sur des Etats « passifs » ou « amorphes ». En effet, Jacquot et Woll démontrent que les acteurs nationaux disposent de marges de manœuvre décisionnelles dont ils se servent, de manière stratégique, pour faire avancer leurs préférences politiques. Dans cette conception, « l’Europe » est pensée comme un instrument qu' »utilisent » les acteurs pour renforcer leur position aux échelles nationale et/ou européenne (voir la diapositive 29 du Powerpoint de la séance 9).
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s