Recension d’Un sociologue à la Commission européenne

Ma recension d’Un sociologue à la Commission européenne de Frédéric Mérand, vient de paraître dans le numéro 10 (1) de la revue Gouvernement et action publique. A lire sur Cairn.

En voici les premières lignes :

Cette recension d’Un sociologue à la Commission européenne est organisée en trois parties. La première partie présente l’objet d’étude, l’approche méthodologique et conceptuelle choisie par Frédéric Mérand, ainsi que son argument explicatif et ses principaux résultats. La deuxième partie porte sur la manière dont l’ouvrage contribue à la sociologie de l’action publique européenne et la troisième soulève trois angles de discussion afin de prolonger cette recherche. Plus que l’étude d’une institution stricto sensu comme pourrait le faire croire le titre de l’ouvrage, l’auteur s’intéresse à la politisation de l’Union européenne (UE), ou pour le dire autrement, à l’Europe politique par le truchement de la Commission. Pour l’auteur, « les choses ne sont pas politiques en soi ; elles le deviennent » (p. 11). Mais alors, comment des enjeux deviennent-ils politiques ? Qu’est-ce que faire de la politique dans une organisation internationale, en l’occurrence au sein de l’UE, généralement caractérisée par sa technocratie et ses eurocrates ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s