Differentiated European Integration: Call for Papers

In English

The French Political Science Association’s (AFSP) Research Group on the European Union (GrUE) was launched last month in Paris. The GrUE organises a first workshop entitled ‘The Logics of Differentiation of European Integration: Definitions, Causes, Strategies, Effects’. It will take place on 1 February 2018 at the University of Strasbourg’s Societies, Actors, Government in Europe (SAGE) Research Centre and the working languages will be English and French.

This workshop focuses on the logics of differentiation of European integration. The logics of differentiation of European integration refer to various dynamics, strategies, ideas and political discourses also known as ‘variable-geometry Europe’ or ‘Europe à la carte’. These logics of differentiation of the European integration are shaped by the territorial variations of membership and implementation of the European public policies (Eurozone, Schengen area, Brexit) and by the variations of their politico-institutional degree of integration (monetary policy, CAP, defence policy). They can be interrogated from the point of view of their definitions (what?), their causes (why?), their strategies (how?) and their effects (which results?).

Click here to download the call for papers in English.

Please send all paper proposals to samuel.faure (at) politics.ox.ac.uk, vincent.lebrou (at) misha.fr and francisco.roabastos (at) unistra.fr. It should include the title of the proposed paper, the name of the contributor(s), your affiliation(s), the axis of research to which they wish to be attached as a priority and an abstract of no more than 400 words. The deadline to submit a paper is on 5 December 2017.

Follow us on Twitter, find us on Facebook.

En Français

Le groupe de recherche sur l’Union européenne (GrUE) de l’Association française de science politique (AFSP) a été lancé le mois dernier à Paris. Le GrUE organise une première journée d’étude intitulée « Les logiques de la différenciation de l’intégration européenne : définitions, causes, stratégies, effets ». Elle se tiendra au laboratoire de recherche Sociétées, acteurs, gouvernement en Europe (SAGE) de l’Université de Strasbourg le 1er février 2018 et les langues de travail seront l’anglais et le français.

Les logiques de différenciation de l’intégration européenne désignent l’ensemble des variations dont les politiques publiques communautaires sont susceptibles de faire l’objet. Celles-ci sont tout d’abord territoriales : elles concernent alors les adaptations relatives au périmètre de mise en œuvre des politiques européennes (Brexit, zone euro, espace Schengen, etc). Elles peuvent également renvoyer au degré variable de leur intégration politico-institutionnelle (politique monétaire, politique agricole commune, politique de défense, etc). Au cours des dernières années, ces logiques de différenciation ont été progressivement mobilisées dans le discours politique comme un outil permettant de surmonter les crises que traverse l’Union européenne (UE) depuis le début des années 1990 (Stubb, 2014). Elles prennent alors la forme de stratégies, idées et discours politiques consistant à valoriser le développement d’une « Europe à géométrie variable » ou d’une « Europe à la carte ». Partant du constat qu’elles sont devenues à la fois un mot d’ordre politique et un objet de controverse académique, cette journée d’étude entend constituer un espace de réflexion autour de cette question des logiques de différenciation de l’intégration européenne. L’objectif consiste à la fois à dresser un bilan critique de la littérature relative à cette question tout en interrogeant les conditions politiques et sociales d’un processus communautaire différencié. L’ensemble des chercheurs en sciences sociales (économistes, historiens, sociologues, anthropologues) dont les recherches traitent de cet objet de science politique, sont encouragés à y participer.

Cliquez ici pour télécharger l’appel à communications en français.

Les propositions exposeront en deux pages maximum (en anglais ou en français) leur communication en précisant leur approche théorique et les données originales mobilisées. Elles indiqueront l’axe auquel elles souhaitent être rattachées prioritairement, ainsi que les coordonnées personnelles et institutionnelles du chercheur. Elles sont à adresser à : samuel.faure (at) politics.ox.ac.uk, vincent.lebrou (at) misha.fr et francisco.roabastos (at) unistra.fr. L’échéance est fixée au 5 décembre 2017.

Suivez nous sur Twitter, trouvez nous sur Facebook.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s